Le monde de l'entreprise post-covid : vers un changement de paradigme ? Avis de DRH

Paris, France, 25 mai 2021

Rôle pivot entre la direction et le personnel, mise en place de réunions, de cafés RH à distance : Les Directions de Ressources Humaines ont joué un rôle clé dans la stratégie de l'entreprise pendant cette année de crise sanitaire en agissant sur le levier humain. 

 Plusieurs Directeurs de Ressources Humaines de PME reviennent sur cette année inédite de crise sanitaire, les bouleversements qui ont impacté la santé des salariés et l'écosystème de l'entreprise, les initiatives mises en place pour y pallier, et partagent leurs visions sur ce que doit être l'entreprise de demain. 

L'impact de la crise sanitaire dans le monde de l'entreprise va créer un nouveau paradigme dans le rapport employé/employeur où de nombreuses entreprises françaises placent désormais le bien-être de leurs salariés au cœur de la stratégie de l'entreprise. 

Plusieurs DRH d'entreprises - startups françaises témoignent. 

Investi dans le secteur du jeu vidéo, la start-up Green Panda Games, qui compte 45 collaborateurs à Paris et 120 dans le monde, a été peu impactée économiquement par la crise mais, comme toute entreprise, elle a dû s'adapter aux bouleversements engendrés par le travail à distance. 

« Cette année a été un moment de réflexion pour les employés et les employeurs. L'entreprise a été perçue par les salariés comme moins au centre de leurs vies, ce qui les a incités à relativiser et à se (re) centrer sur ce qui compte réellement pour leur bien-être personnel au quotidien ». 

Le bien-être physique et mental est devenu une préoccupation essentielle dans le monde de l'entreprise. « C'est pourquoi nous avons mis en place un partenariat avec la start-up Upfeel.io qui est un vrai levier de bien-être pour nos salariés. En offrant des séances de thérapie avec des psychologues, des coaches ou des nutritionnistes, c'est un moyen pour nous d'augmenter le bien-être potentiel de nos salariés pour qu'ils puissent répondre à leurs problèmes personnels et professionnels », déclare Virgile Raveneau, DRH de Green Panda. 

Le télétravail a fortement impacté la qualité de vie au travail et donc à fortiori la performance. 

Chez Apside, une PME dans le conseil digital et informatique, 70% des salariés (sur un effectif total de 3 000 salariés) sont passés en télétravail en un seul mois, en mars 2020, et 20% se sont retrouvés sans activité.  

Une situation inédite à laquelle la direction d'Apside a dû s'adapter : « la première observation de ce début de crise c'est la sidération et la peur par rapport à la maladie, le télétravail est passé au second plan, un désarroi qui s'est manifesté parfois par le refus d'aller au travail ou l'incapacité de travailler à domicile ». Après la sidération, est venue l'incertitude économique, la peur de de perdre son travail. 

« il n'y avait plus de lien social avec la collectivité. La direction d'Apside a donc décidé de mettre en place des baromètres sociaux pour interroger les salariés (en mai et septembre dernier) : l'aspect le plus marquant qui est en ressorti c'est le sentiment d'isolement des salariés. Un sentiment de disparaître du collectif a frappé de nombreux salariés, puisqu'ils se sont sentis Isolés de leurs collègues mais aussi de leurs managers », déclare Nicolas Lechein, le DRH d'Apside. 

D'autres entreprises comme SFC, un cabinet d'expertise comptable, ont été précurseurs dans la mise en place du télétravail. Dès janvier 2020, cette entreprise avait mis en place le travail à distance pour permettre aux salariés de mieux concilier vie professionnelle et vie privée, en évitant les temps perdus dans les trajets.

 Aurélie METRAL, DRH du groupe SFC : « Même si nous avions mis en place une organisation partielle de travail à distance quelques mois avant l'arrivée de la crise, nous avons vécu les mêmes problématiques que les autres entreprises face à l'annonce du télétravail généralisé : on a dû s'assurer que nos collaborateurs (400 au total) soient bien équipés en matériel informatique à distance ». 

Les entreprises ont toutes mises en place des actions pour maintenir l'esprit d'équipe et lutter contre l'isolement. 

Cafés digitaux, apéros teams, Escape Games virtuels, cafés RH etc. : l'objectif étant de créer des espaces d'écoute et de partage, vivre des moments de légèreté et ludiques en équipe malgré la distance. 

« La fonction RH a toujours été un équilibre entre l'écoute, la proximité avec les collaborateurs et le business de l'entreprise. Chez SFC, nous avons instauré des réunions hebdomadaires d'équipe, des cafés RH toutes les deux semaines pour aborder des sujets divers (point Covid, partages de bons plans comme des recettes de cuisine). Nous avons aussi créé un challenge pendant les fêtes de Pâques dans lequel le collaborateur ayant le mieux décoré son poste de travail a remporté des chèques-cadeaux », déclare Aurélie METRAL, DRH du groupe SFC qui compte 400 collaborateurs.

Le travail à distance a placé la fonction RH au cœur de l'opérationnel : « Il a fallu innover, coordonner, casser la distance, mieux communiquer, être proactifs. On a prôné une culture de l'entreprise basée sur le feedback, en mettant en place des réunions régulières, afin de créer plus de proximité entre les managers et leurs équipes », déclare Virgile Raveneau, DRH de Green Panda.

« Au-delà de l'aspect opérationnel, nous avons mis en place des initiatives plus phares orientées Ressources Humaines, comme notre partenariat avec Upfeel.io où notre entreprise s'investit financièrement dans une initiative dédiée au bien-être des salariés, pour répondre à la problématique du confinement et de la crise sanitaire. Nous avons eu des retours très positifs de la part des salariés qui ont utilisé la plateforme Upfeel.io. Les consultations sont confidentielles, ce sont des retours spontanés de certains salariés. Pour nous Upfeel.io c'est un moyen pour nos salariés de répondre à leurs problèmes personnels et professionnels. C'est un filet de sécurité, les salariés peuvent l'utiliser un jour s'ils en ressentent le besoin », déclare Virgile Raveneau, DRH de Green Panda. 

Flexibilité, autonomie, bienveillance, transparence et confiance : les valeurs de l'entreprise de demain ! 

Les DRH sont unanimes : La fonction RH a révélé aux dirigeants l'importance d'être proche et à l'écoute de leurs collaborateurs et de leurs besoins. De manière générale, les préoccupations des salariés pendant la crise sanitaire avec l'isolement lié au télétravail et le décloisonnement entre vie privée et vie professionnelle ont fait repenser la fonction du travail et celle de l'entreprise dans la vie du salarié. 

 

 

Virgile Raveneau, DRH de Green Panda : « La crise a incité les responsables RH et l'employeur à mieux comprendre la situation personnelle des salariés, à être plus à l'écoute et en contact avec les salariés. Ces derniers ont gagné en autonomie, pour organiser leurs journées et garder leur professionnalisme malgré le contexte. En miroir, cela a accru la confiance de l'employeur vis-vis de ses collaborateurs pour une relation saine employé/employeur. A court terme, cela a été vécu comme une onde de choc pour tout le monde, mais on a essayé de changer cela en quelque chose de positif ». 

La culture de l'entreprise est un vrai changement, elle sera plus forte à terme avec des vrais valeurs. Sans cela, la distance va s'éroder et va détruire le sentiment d'appartenance à l'entreprise. 

Même son de cloche chez Apside. 

« Les salariés souhaitent que l'on s'intéresse à eux, la santé au travail sera l'enjeu des entreprises de demain. Comment l'entreprise peut articuler des initiatives pour contribuer au bien-être de leurs collaborateurs ? Cette prise en compte des besoins individuels est essentielle chez nous. L'entreprise de demain sera une forme hybride entre le présentiel et le télétravail. En présentiel, les salariés seront en demande de collectif : comment créer de la valeur ensemble ? Le manager a un rôle central dans cette évolution dans le rapport au travail : comment créer ces espaces de co-développement, des plans de formation actifs ? c'est l'enjeu de demain car notre capital c'est notre patrimoine intellectuel. 

 Upfeel.io est une initiative très intéressante, en ligne avec les attentes des collaborateurs. Au-delà de l'aspect psychologue ou coach, il y a un axe de développement des managers. C'est un service complémentaire à proposer selon les propres besoins de chacun », déclare Nicolas Lechein, le DRH d'Apside. 

L'entreprise de demain sera plus humaine, bienveillante et confiante envers ses collaborateurs. La crise a permis aux entreprises de mettre en place différents leviers pour accroître le potentiel et le bien-être de leurs collaborateurs. Plus flexibles et autonomes, les collaborateurs avec la confiance accordée par leurs dirigeants et un véritable esprit d'équipe peuvent davantage s'impliquer dans le développement de l'entreprise. C'est tout l'enjeu de l'entreprise de demain. Redonner le pouvoir à l'humain.

Créé en 2021 par Jonathan Ferrebeuf, Upfeel.io est une plateforme à destination des entreprises qui vise à contribuer au bien-être mental de ses salariés. 

Upfeel.io met en relation les employés avec des psychologues et des coaches certifiés de façon 100% confidentiel pour des consultations à distance ou en présentiel. Jonathan Ferrebeuf est un entrepreneur dans l'âme qui après avoir revendu sa start-up Adincube, spécialisée dans la publicité mobile, a souhaité donner du sens à une nouvelle aventure entrepreneuriale. C'est après avoir appris la mort tragique de son cousin, que Jonathan Ferrebeuf a souhaité créer une entreprise pour le bien-être des salariés et contribuer à lutter contre l'isolement et la souffrance mentale. 

www.upfeel.io

Contacts Presse

Informations